Poupée ancienne & de collection



Nous avons tous le souvenir des poupées de nos mères ou de nos grands-mères, mais saviez-vous que vos vieilles poupées peuvent avoir une grande valeur en vente aux enchères ? Les collectionneurs s’y donnent rendez-vous pour trouver des poupées anciennes.


 

Mais alors, comment savoir si votre poupée à de la valeur ?

Pour estimer une poupée ancienne, il faut commencer par rechercher une marque sur sa nuque ou sur son buste, celle-ci indiquera également souvent la taille du moule utilisé, Jumeau, SFBG sont alors les modèles les plus courants.

Il faut ensuite examiner la matière qui la compose : poupée en porcelaine, en bois, en cuir, en chiffon ou en papier mâché ? Certaines matières n’ont été utilisées que peu de temps, comme la gutta perché de Mademoiselle Huret ou encore le celluloïd et le rhodoïd.

Les poupées en plastique, arrivées après la Seconde Guerre Mondiale sont plus rarement collectionnées.

Le corps et la tête peuvent être de deux matières différentes et le corps peut être articulé, le plus souvent, on trouvera un corps de chiffon ou de bois et un visage en biscuit. On regardera également les cheveux, qui peuvent être véritables.

Un autre élément à examiner : la poupée possède-t-elle un trousseau de vêtements et accessoires anciens ? Les poupées les plus recherchées sont souvent des demoiselles de mode et non des poupons. Elle servait à présenter les dernières modes dans les grands magasins, ces poupées se vendent très bien.

 

Petite histoire de la poupée :
 

Les poupées de mode apparaissent vers 1830/40, avec des corps en peau et des têtes en papier mâché, elles ne sont pas encore articulées. Rapidement, les yeux peints ou en verre émaillé apparaissent. On trouve à cette époque beaucoup de poupées aux vêtements austères, souvent des nonnes qui représentent les filles parties au couvent. On les appelle les poupées Pauline. En vente aux enchères, elles se vendent entre 150 et 800 euros selon leur état et leurs vêtements.

Dans les années 1850, la cire, la porcelaine et le biscuit apparaissent. Le biscuit (une porcelaine) sert à constituer les bras et les têtes. Les vêtements prennent de l’importance et on peut changer la poupée. C’est le début de la poupée Rohmer par exemple, obtient de très beaux prix, jusqu’à 6 000 euros. Elle peut posséder un trousseau complet de robes et vêtements divers.

Les vêtements sont toujours à la pointe de la mode et certaines poupées se vendent avec un mobilier à leur taille et une dinette. Ce mobilier se vend entre 40 et 100 euros la pièce mais quelques exemplaires rares et réalisés par de grands noms peuvent obtenir des enchères exceptionnelles, par exemple le mobilier de la maison Badeuille.
 

  
Quatre fauteuils de poupée, vendus 105 euros
Cuisine de poupée XXème, vendue 65 euros



Dinette de poupée vendue 30 euros
 

Vous trouverez à cette époque de nombreuses poupées Jumeau ou Bru qui ne sont pas toujours les plus chères. Les plus courantes se vendent entre 100 et 200 euros mais certaines obtiennent beaucoup plus. On notera la maison Radiguet, très recherchée, avec des poupées qui peuvent atteindre entre 10 0000 et 15 000 euros en vente.

Vers 1860, les poupées prennent une apparence plus proche des enfants et des poupons. Les poupées peuvent bouger, marcher, elles sont articulées en général aux épaules, hanches, …

A cette période, on retiendra le nom de Calixte Huret qui invente le Guttapercha pour le corps de ses poupées (malheureusement, celui-ci ne résiste pas au temps qui passe et la matière se désagrège, une poupée en bon état est donc rare). Les poupées Calixte Huret peuvent se vendre entre 5 000 et 8 000 euros.
 

        
Cette poupée de Calixte Huret a été vendue 8 400 euros après avoir été retrouvée dans un grenier  


Au même moment, la maison Jumeau crée la tête en biscuit pressé avec des oreilles appliquées. Il est possible de trouver des bébés Jumeau en plusieurs tailles, bouche ouverte avec des dents (un peu plus tard) ou fermée. Elles portent un numéro indiquant la taille du moule qui a été utilisé. Jumeau produit plus de 100 000 poupées par an vers 1880, elles ne sont donc pas toutes rares.

D’autres marques sont connues : Falk et Rousselle marquées FR, les poupées Halopot, les poupées Steiner à grandes dents…
 

  
Poupée française, tête en biscuit, Jumeau SGDG, vendue 1250 euros
Poupée, tête Jumréau, yeux en sulfure, vendue 460 euros


 

Vous trouverez bien sur des poupées sortant de l’ordinaire : des poupées automates, des poupées phonographes, des bébés parlants, … chacune doit être examinée avec précision.

Un plus tard, on trouve la poupée Bru, avec un corps en peau. Elle a des expressions variées : surprise, sourire etc... Mais aussi les Poupées Albert Marque, Poulbot, la fameuse poupée Bleuet (SFBJ) qui était offerte avec l’abonnement à la semaine de Suzette.

Les poupées modernes sont moins collectionnées à ce jour, mais qui sait... Bientôt elles seront peut être recherchées aussi par les collectioneurs comme certaines Barbie. 


 

Le domaine de la poupée de collection est très varié, n’hésitez jamais à contacter un spécialiste pour une estimation gratuite.

Trier par années 2021 - 2020 - 2019 - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 -
Bric & Broc by Vasari Auction

Bric & Broc by Vasari Auction

samedi 11 septembre 2021 à 14h00
Bordeaux , 86, cours Victor-Hugo 33000 Bordeaux
Bric & Broc by Vasari Auction

Bric & Broc by Vasari Auction

samedi 19 juin 2021 à 14h00
Bordeaux , 86, cours Victor-Hugo 33000 Bordeaux
Bric & Broc by Vasari Auction

Bric & Broc by Vasari Auction

samedi 22 mai 2021 à 14h00
Seulement internet - Internet only Seulement internet - Internet only
Bric & Broc by Vasari Auction

Bric & Broc by Vasari Auction

dimanche 14 mars 2021 à 14h00
Bordeaux , 86, cours Victor-Hugo 33000 Bordeaux
Bric & Broc by Vasari Auction

Bric & Broc by Vasari Auction

samedi 30 janvier 2021 à 14h00
VASARI AUCTION

Quelques résultats de vente