Vinyle

Le disque vinyle, histoire d’une icône vintage.

Le disque noir, ses pochettes colorées, ses livrets, son son qui parfois crépite, bienvenu dans l’univers du disque vinyle. Certains l’apprécient en collectionneurs et recherche la perles rares en chinant dans les ventes, les vide-greniers, les salles de vente aux enchères, d’autres s’en délectent en simples mélomanes et cherchent à retrouver le son d’antan et la voix des plus grands.

Découvrons l’histoire de cet objet vintage par excellence.
 

Platine Tourne Disque, De Vinyle

L’invention du disque microsillon

Inventé en 1887 par Emile Berliner, le disque sillon permet d’écouter ses artistes préférés au moyen d’un gramophone. Mécanique, le système fait tourner une aiguille dans le sillon imprimé sur le disque. Le son est émis par vibration. L’aiguille cependant laisse entendre un bruit de frottement et le disque s’use vite.

En 1920, l’utilisation de l’électricité permet l’invention de l’amplificateur et l’amélioration de la qualité phonique. A cette époque, le disque est toujours produit en gomme laque, fragile et soumise à l’usure du temps.
 

Le Vinyle, nouveau support.

Vers 1940, les premiers essais de disques en vinyles font leur apparition. En 1946, la Columbia dépose un brevet pour des disques en polychlorure de vinyle, plus légers, résistants et moins chers. Le micro sillon fait son apparition sur ces nouveaux disques plus faciles  à former, réduisant les sons parasites et l’usure du disque. Le disque qui était encore un 78 tours par minute, passe en 45 tours, 33 tours et 16 tours.

En France, c’est Pathé qui reprend cette technologie en premier. L’emploi du micro sillon oblige cependant les mélomanes à utiliser un appareil électrique à l’exclusion de tout autre.

Eddie Barclay importe 3000 tourne-disques des Etats Unis, permettant l’essor du vinyle en France, et crée son propre label.

En 1958, l’invention de la stéréophonie permet plus de modulations. C’est aussi à cette époque que la pointe diamant remplace la pointe saphir : plus résistante, elle permet encore une fois de réduire l’usure du disque.
 

Le déclin du vinyle

Dans les années 1980, 1990, le déclin du vinyle commence, d’abord avec l’invention de la cassette, puis avec l’invention du CD lui faisant rude concurrence. Certains mélomanes opposent le vinyle au CD affirmant que le son rendu par le vinyle est plus chaud. En musique Funk et électro notamment, il existe des morceaux que l’on retrouve pas réédités sur CD.

Les derniers 33 tours de grande production furent diffusés en 1991, et les derniers 45 tours en 1993.

Le vinyle reste utilisé pour des genres musicaux bien spécifiques : jazz, électro, punk, … Ou encore par les DJ pour les mix.
 

Et son renouveau

Depuis les années 2000, le vinyle connaît un renouveau et certains artistes sortent des 33 et 45 tours. C’est le cas de Daft Punk ou encore Pharrel Williams.
 

Mais au fait, comment fabrique-t-on un vinyle ?

La première étape consiste à enregistrer sur magnétophone la musique sélectionnée. Quelques rares disques ont été gravés en direct sur un disque de cire.

Un disque d’aluminium est recouvert d’une laque, elle-même gravée au moyen d’un burin, d’un sillon en spirale. Un dispositif électromagnétique permet de retransmettre de petits mouvements répondant au signal sonore, et ainsi graver dans le sillon le son.

Le disque est ensuite recouvert de métal, celui-ci imprimant le tracé conservé par la laque. La couche de laque est supprimée, laissant une matrice métallique.

Le disque est produit dans cette matrice, par simple pressage.
 

Quelle différence entre un 45, un 78 ou un 33 tours ?

Ces différentes appellations tiennent au nombre de tours par minute qu’effectue le disque.

Le disque 45 tours mesure environ 18 centimètres et sert surtout de support aux singles. Le 33 tours mesure environ 30 cm. On le nom aussi LP (long player) contrairement au SP (single play : le 45 tours).

Attention, pour tout simplifier,  il existe aussi les maxi 45 tours, quasiment en format 33 tours, avec un titre long sur chaque face. Quelques 33 tours peuvent aussi être plus petits et mesurer 25 cm…

Enfin, un format que vous rencontrerez plus rarement : le 78 tours. C’est l’ancêtre du vinyle dont nous parlions en début d’article, il est fait avec un sillon et non un microsillon et est utilisé jusqu’aux années 50 environ.
 

Quels sont les vinyles les plus recherchés aux enchères ?

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de vinyles recherchés de nos jours du fait de leur rareté :

  • Les Beatles sont l’un des groupes les plus recherchés : entre tirage limité, disque de Lennon avant la constitution du groupe, etc…
  • Le disque Bleach de Nirvana dans son tirage de 1992 en 500 exemplaires
  • Le disque Music for Supermarket de JeanMichel Jarre qui détruisit la bande originale après avoir fait une unique copie
  • Les premiers tirages des Pink Floyd
  • Le disque des Rolling Stones Street Fighting Man / No Expectation de 1968 dont seuls 20 exemplaires sont connus (la pochette illustrant des violences policières, trop sujette à controverse)
  • Le disque des Velvet Underground dont la pochette figure une banane dessinée par Warhol

Les disques les plus recherchés restent les disques funk, pop, rock ou jazz.

Et vous ? Avez-vous récemment trié vos placards ? Vasari-Auction est à votre disposition pour demande d’inventaires et de vente. Nous sommes aujourd’hui l’un des seules maisons de vente à vendre les vinyles à l’unité lors de nos ventes aux enchères. N'hésitez pas à demander une estimation gratuite
 

Documents, Antique, Musique, Nostalgique

Trier par années 2020 - 2019 - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 -